Mission

Mission

 

  • Objectifs​

L’Institut de Science Politique Félix HOUPHOUËT-BOIGNY poursuit les objectifs suivants :

-favoriser l’éclosion d’une génération d’hommes et de femmes formés à la connaissance de l’activité politique et capables de conseiller et d’orienter les personnalités politiques et les décideurs ;

-éduquer les populations à travers notamment la vulgarisation de recherches, analyses et productions promues par l’Institut ;

-aider à connaître et à comprendre les systèmes politiques africains en général, et le système politique ivoirien en particulier ;

-explorer les modes de gestion du pouvoir dans l’Afrique pré-coloniale et traditionnelle en vue de la mise en exergue des bonnes pratiques susceptibles de contribuer à améliorer la gestion moderne du pouvoir ;

-comprendre les différentes étapes de la démocratisation ainsi que les nouveaux enjeux qu’elle pose, les modalités d’exercice du pouvoir, les stratégies et les résistances face aux défis de la démocratisation, de la bonne gouvernance et de la mondialisation ;

-réfléchir sur des questions clés de la vie collective, notamment sur la Nation et la paix.

  • Résultats escomptés (les attentes)

– Il est créé une plate-forme de partage des connaissances, des informations, mais surtout des analyses les plus pertinentes sur les questions qui ont trait à la science politique et à l’actualité politique.

– Des personnes bien formées répondent aux besoins de la société en matière d’orientation et d’analyse des situations politiques. Ces personnes sont aptes à évaluer une politique publique, mener une critique constructive des activités politiques.

– Les acteurs de la vie politique disposent d’outils permettant de saisir les dynamiques de la démocratisation en Afrique ainsi que la diversité des régimes politiques et acquièrent une compréhension claire des enjeux actuels liés à la gouvernance démocratique.

– Les populations et les acteurs politiques, eux-mêmes, disposent d’une plus grande visibilité quant à la démarche politique à adopter et aux choix politiques à opérer.

– Des événements favorisant la rencontre entre personnalités du monde politique et personnalités du monde universitaire, y compris des étudiants, sont organisés et rencontrent un franc succès.

  • Activités à mener

Les activités organisées par l’Institut seront de quatre ordres : la formation, l’édition d’une revue de Science Politique, les rencontres d’échange et la recherche.

-Formation : des sessions de formation initiales et de perfectionnement seront organisées à l’endroit des membres des partis politiques, des membres de la société civile, des parlementaires, des cadres des fonctions publiques de l’État et des collectivités territoriales, et, de manière plus générale, à l’endroit des acteurs majeurs de la scène politique en Côte d’Ivoire, et de toutes les personnes intéressées. Ces formations peuvent être qualifiantes ou diplômantes.

-Édition d’une revue de science politique : cela est conforme à sa vocation de production et de vulgarisation de l’analyse sur des thématiques liées à la gouvernance. Cette revue qui paraîtra tous les semestres comprendra l’ensemble des articles rédigés par les experts que l’Institut sollicitera à cet effet.

-Rencontres d’échanges : ces rencontres porteront sur des questions politiques majeures. Elles prendront la forme de matinées d’étude ou journées d’étude, de séminaires ou de colloques.

-Projets de recherche en science politique : Des réflexions seront menées sur des thématiques d’intérêt se rapportant à la science politique. À cet effet, des bourses seront allouées aux chercheurs en fonction de la pertinence

de la recherche.

Mission

Mission

 

  • Objectifs​

L’Institut de Science Politique Félix HOUPHOUËT-BOIGNY poursuit les objectifs suivants :

-favoriser l’éclosion d’une génération d’hommes et de femmes formés à la connaissance de l’activité politique et capables de conseiller et d’orienter les personnalités politiques et les décideurs ;

-éduquer les populations à travers notamment la vulgarisation de recherches, analyses et productions promues par l’Institut ;

-aider à connaître et à comprendre les systèmes politiques africains en général, et le système politique ivoirien en particulier ;

-explorer les modes de gestion du pouvoir dans l’Afrique pré-coloniale et traditionnelle en vue de la mise en exergue des bonnes pratiques susceptibles de contribuer à améliorer la gestion moderne du pouvoir ;

-comprendre les différentes étapes de la démocratisation ainsi que les nouveaux enjeux qu’elle pose, les modalités d’exercice du pouvoir, les stratégies et les résistances face aux défis de la démocratisation, de la bonne gouvernance et de la mondialisation ;

-réfléchir sur des questions clés de la vie collective, notamment sur la Nation et la paix.

  • Résultats escomptés (les attentes)

– Il est créé une plate-forme de partage des connaissances, des informations, mais surtout des analyses les plus pertinentes sur les questions qui ont trait à la science politique et à l’actualité politique.

– Des personnes bien formées répondent aux besoins de la société en matière d’orientation et d’analyse des situations politiques. Ces personnes sont aptes à évaluer une politique publique, mener une critique constructive des activités politiques.

– Les acteurs de la vie politique disposent d’outils permettant de saisir les dynamiques de la démocratisation en Afrique ainsi que la diversité des régimes politiques et acquièrent une compréhension claire des enjeux actuels liés à la gouvernance démocratique.

– Les populations et les acteurs politiques, eux-mêmes, disposent d’une plus grande visibilité quant à la démarche politique à adopter et aux choix politiques à opérer.

– Des événements favorisant la rencontre entre personnalités du monde politique et personnalités du monde universitaire, y compris des étudiants, sont organisés et rencontrent un franc succès.

  • Activités à mener

Les activités organisées par l’Institut seront de quatre ordres : la formation, l’édition d’une revue de Science Politique, les rencontres d’échange et la recherche.

-Formation : des sessions de formation initiales et de perfectionnement seront organisées à l’endroit des membres des partis politiques, des membres de la société civile, des parlementaires, des cadres des fonctions publiques de l’État et des collectivités territoriales, et, de manière plus générale, à l’endroit des acteurs majeurs de la scène politique en Côte d’Ivoire, et de toutes les personnes intéressées. Ces formations peuvent être qualifiantes ou diplômantes.

-Édition d’une revue de science politique : cela est conforme à sa vocation de production et de vulgarisation de l’analyse sur des thématiques liées à la gouvernance. Cette revue qui paraîtra tous les semestres comprendra l’ensemble des articles rédigés par les experts que l’Institut sollicitera à cet effet.

-Rencontres d’échanges : ces rencontres porteront sur des questions politiques majeures. Elles prendront la forme de matinées d’étude ou journées d’étude, de séminaires ou de colloques.

-Projets de recherche en science politique : Des réflexions seront menées sur des thématiques d’intérêt se rapportant à la science politique. À cet effet, des bourses seront allouées aux chercheurs en fonction de la pertinence

de la recherche.