COMPTE RENDU DU CAFE SAINT YVES

Abidjan, 19 mai (AIP)
Le président du Centre international pour le développement du droit (CIDD), François Komoin, a affirmé lors d’une conférence débat organisée samedi à Abidjan, que le salut de la Côte d’Ivoire réside dans le respect du droit qui s’est “désancré” du cœur des Ivoiriens.

« Nous devons tous faire en sorte que les Ivoiriens aiment le droit. Dans la régulation des rapports sociaux, si ce n’est pas le droit, c’est la force, or si c’est la force, cela peut toujours dériver en anarchie, en violence. Nous devons tous faire en sorte que nos concitoyens se rendent comptent que le salut de notre pays réside dans le respect du droit », a assuré François Komoin. Il a expliqué à l’occasion de la double cérémonie en l’honneur de Saint Yves, saint Patron des hommes de droit et de justice, et la célébration du centième numéro de la revue du CIDD “Actualités juridiques”, que le droit est essentiel à la consolidation et à l’harmonie d’un Etat. « Il faut que les Ivoiriens réapprennent à aimer le droit, à respecter le droit et les institutions issus du droit, que les Ivoiriens réapprennent à appliquer le droit parce que c’est notre seul voix de salut

Selon M. Komoin, les médias nationaux, notamment la télévision et la radio nationale, ne donnent pas assez d’espace aux juristes pour promouvoir le droit. « Les médias nationaux, la télévision et la radio ont la grande responsabilité de faire en sorte que le droit soit véhiculé auprès des populations dans les contrées les plus éloignées », a-t-il déclaré.

« Ce sont des médias d’éducation civique de masse et donc qui doivent faire en sorte que les populations connaissaient le droit. Ils ont des émissions en langue vernaculaire, il suffit de former les populations à la connaissance du b-a-ba. Faire en sorte qu’elles connaissent au moins l’essentiel des textes qui sont pris », a ajouté le président du CIDD.

Pour M. Komoin, le thème choisi à l’occasion de la Saint Yves, « Juriste, quelle est ta mission dans la consolidation de l’Etat de droit en Côte d’Ivoire », l’a été à dessein pour permettre à tous les juristes de se retrouver et de réfléchir à la mission qui doit être la leur dans la consolidation de l’Etat de droit dans le pays.

Il a expliqué qu’un Etat de droit, c’est un Etat dans lequel tout est soumis au droit. « Tout le monde, y compris les gouvernants, sont soumis au droit et un Etat qui se soumet à son propre droit et au droit qu’il élabore. L’Etat de droit est le préalable à toute coexistence pacifique et à tout développement économique et social », a renchéri François Komoin.

« Il est bon qu’on célèbre le saint patron des hommes de droit, il est bon de réfléchir à la mission que les hommes de droit ont dans la consolidation de cet Etat de droit qui est largement tributaire de leur action », a conclu Dr Komoin.

(AIP)

LEAVE A COMMENT