Une journée dédié à St Yves de Treguier

À l’initiative du Centre International pour le Développement du Droit (CIDD), la communauté des juristes (Professeurs, Magistrats, Avocats, Notaires, Greffiers, Huissiers de justice, Commissaires-priseurs etc.) s’est retrouvée au siège dudit centre le samedi 21 mai 2016 pour rendre hommage à celui que les Avocats et l’ensemble des juristes considèrent comme leur patron.

Cette journée d’hommage a débuté par une Messe, au cours de laquelle l’ensemble des participants a prié pour Yves de Kermatin, décédé le 19 mai 1303 et canonisé les 18 et 19 mai 1347.

S’en sont suivies deux communications prononcées par M. François KOMOIN, Président du Tribunal du Commerce d’Abidjan et Président du CIDD.

La première portait sur Saint Yves, sa vie, sa formation, sa carrière et ses œuvres. Entretenant l’auditoire sur la vie de l’illustre patron des juristes, le Président KOMOIN a fait découvrir la double carrière menée par Saint Yves. En tant que Juge, Yves s’employait à faire triompher la vérité, l’équité, cherchant d’abord à apaiser et réconcilier les parties. Quelques anecdotes ont permis de bien comprendre cette singularité du Juge Yves. En même temps, Yves se faisait souvent avocat. Il s’employait dans cette fonction à défendre les causes des plus faibles, des miséreux, des orphelins et des veuves. C’est lui qui a, par exemple, inspiré l’assistance judiciaire telle qu’elle est pratiquée aujourd’hui.

Les échanges ont permis aux participants de mettre l’accent sur les vertus prônées et appliquées par St Yves, en formulant le vœu que la génération actuelle de juristes s’approprie ces valeurs.     

Abordant le deuxième thème, « la justice ivoirienne d’hier à aujourd’hui », l’orateur a mis l’accent, de prime abord, sur l’organisation judiciaire de la Côte d’Ivoire d’avant les indépendances, puis a présenté la justice ivoirienne telle qu’elle est structurée aujourd’hui, avant de jeter un regard prospectif sur l’avenir, prenant appui sur les grandes orientations définies par le Gouvernement.

Sur ce thème, les questions et contributions des participants ont permis de dresser un bilan de l’activité judiciaire en Côte d’Ivoire, notamment en ce qui concerne la qualité des décisions rendues et la célérité dans le traitement des requêtes.

Ces échanges fructueux ont mis fin à la cérémonie d’hommage à St Yves, avec le vœu des participants de commémorer, avec faste, cet événement, l’année prochaine.

                                                                                                                                    CIDD

LEAVE A COMMENT